Accueil Opinions Chroniques

«Enjeux»: L’histoire ne fait que commencer

Les récents saccages à Brasília par une foule de partisans de Bolsonaro et l’assaut du Capitole par des activistes pro-Trump en 2021, sont deux exemples parmi d’autres de la mise à mal de la démocratie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Il y a trente ans, l’intellectuel néoconservateur américain Francis Fukuyama publiait La fin de l’Histoire, qui allait devenir un des essais politiques les plus commentés du XXe siècle finissant. Trois ans plus tôt, le Mur de Berlin était tombé, annonçant l’implosion de l’Union soviétique. En 1990, le dictateur chilien Augusto Pinochet avait quitté, bougon, le Palais de La Moneda. La démocratie libérale était devenue l’horizon indépassable de l’Humanité. Condorcet avait vaincu Robespierre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs