Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: Kiev appelle ses alliés à livrer des chars et «cesser de trembler devant Poutine»

« Il est temps de cesser de trembler devant (Vladimir) Poutine et de franchir la dernière étape », a exhorté le conseiller à la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak.

Temps de lecture: 2 min

L’Ukraine a réitéré jeudi ses appels à ses alliés occidentaux pour lui fournir des chars et « cesser de trembler » devant le président russe Vladimir Poutine, malgré la réticence de certains dirigeants qui craignent une escalade avec Moscou.

« Il n’y a pas de tabous. De Washington à Londres, de Paris à Varsovie, on dit une chose : l’Ukraine a besoin de chars ; c’est la clé pour mettre fin à la guerre », a lancé sur Twitter Mykhaïlo Podoliak, conseiller à la présidence ukrainienne. « Il est temps de cesser de trembler devant (Vladimir) Poutine et de franchir la dernière étape », a-t-il encore exhorté.

Différentes annonces

Plusieurs pays ont récemment annoncé des livraisons d’armements à l’Ukraine. Mi-janvier, le Royaume-Uni disait ainsi qu’il allait livrer « dans les prochaines semaines » quatorze chars lourds à l’Ukraine, qui réclame avec insistance des blindés de facture occidentale pour faire face à l’invasion russe.

Le gouvernement allemand, sous pression de l’opinion et de ses alliés, refuse pour l’instant de livrer des chars Leopard 2. Ces chars de combat seraient les blindés qui permettraient de repousser l’armée russe au-delà des frontières ukrainiennes, estiment les experts militaires. Ils considèrent que ce char de fabrication allemande est l’un des meilleurs au monde et le plus adapté au terrain ukrainien.

À lire aussi Guerre en Ukraine: l’Occident se garde de tomber dans le piège de la cobelligérance

Et aujourd’hui encore, le gouvernement danois a annoncé avoir décidé de donner à l’Ukraine la totalité de ses 19 canons à longue portée Caesar de fabrication française, dont certains n’ont pas encore été livrés.

Ce à quoi le Kremlin a averti que cela entraînerait une aggravation dangereuse du conflit armé entre Kiev et Moscou. « C’est potentiellement très dangereux, cela signifierait que le conflit atteindrait un nouveau palier qui ne promettrait rien de bon pour la sécurité européenne », a ainsi déclaré le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par De Kegel André, jeudi 19 janvier 2023, 19:47

    C'est un nouveau sketch du guignol ?

  • Posté par Georis Olivier, vendredi 20 janvier 2023, 7:40

    Sinon Peeters, niveau COVID, quoi de neuf?

  • Posté par Maesen Jean-Luc, vendredi 20 janvier 2023, 7:12

    Deux des "meilleures vedettes" du "Grand Guignol" depuis longtemps.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, jeudi 19 janvier 2023, 20:15

    Pour ce qui est des "sketch", évidemment.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, jeudi 19 janvier 2023, 20:14

    <De Kegel & Peeters>, duo particulièrement "original".

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une