Accueil Culture Scènes

En tournée à pied, la pièce dans le sac

Pendant deux semaines, Stéphane Georis et Chantal Dejardin marchent dix kilomètres par jour. Ils jouent chaque soir dans un village différent, avant de repartir, le lendemain, baluchon sur le dos, à travers le sud de la Belgique. Leur spectacle tient dans un sac à dos.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 4 min

I l n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant. » Stéphane Georis devait avoir ce proverbe en tête quand il a imaginé, il y a plus de vingt ans, la Compagnie des Chemins de Terre. Il en a foulé, depuis, des sentiers poussiéreux, lui qui est au théâtre de rue ce que le citron est à la limonade. En Belgique ou à l’autre bout du monde, il lui suffit d’un petit bout de trottoir pour déployer des histoires abracadabrantes. Un percolateur qui nous parle d’amour, un chou-fleur qui perce les secrets du cerveau, une banane qui se déshabille, ou un rôti qui raconte tout Shakespeare : ses marionnettes-objets lui ont valu d’être l’invité d’honneur, il y a quelques années, du festival international de Charleville-Mézières.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs