Accueil Société

Gifle, «Candy Crush» et accusations de négligences dans les cachots de la police à Bruxelles (photos et vidéo)

Trois morts en deux ans, c’est le lourd bilan de la Garde zonale de la police bruxelloise. Un lieu désormais sujet aux critiques, en externe comme en interne. Et où une condamnation pour violences policières n’est pas synonyme de mutation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Ce 11 février 2018, E.* semble dans de beaux draps. Attrapé dans le contexte d’un vol avec violence à 5 h du matin, cet homme à la peau brune et au nom d’origine arabe est emmené en détention dans le sous-sol du RAC, le siège de la police fédérale, situé au 202, rue Royale. Là où se trouve le complexe cellulaire appelé Garde zonale wacht (GZW) dans le jargon de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles (Polbru). C’est dans cette geôle, gérée par un service de Polbru nommé Mercure, que sont morts Ilyes Abbedou (le 19 janvier 2021), Mohamed Amine Berkane (le 13 décembre 2021) et tout récemment Sourour Abouda (le 12 janvier dernier).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, samedi 21 janvier 2023, 11:03

    Et quand même à l’origine des problèmes, encore et toujours le refus d’obtempérer, de se soumettre … je ne suis pas sûr qu’à la place des policiers, j’arriverais à garder mon calme !

  • Posté par Raspe Eric, samedi 21 janvier 2023, 9:31

    Il y a comme une odeur âcre de soucis...

  • Posté par Heymbeeck Joseph, samedi 21 janvier 2023, 7:28

    Mettons des bénévoles civils au service de la police pour soutenir les gens arrêtés "en garde à vue"...pour ce genre de centre du moins. Idem au Palais de Justice où il y a aussi des cachots avec des gens en attente d'audition par un juge.

  • Posté par CORNEZ JEAN, samedi 21 janvier 2023, 10:15

    Vous êtes candidat?

  • Posté par D Marc, samedi 21 janvier 2023, 9:43

    10.000 personnes arrêtées et placées dans ce "complexe cellulaire" par an. Des personnes sous influence, violentes, agressives ... ou de simples citoyens qui ont atterri là par malchance. Quel volontaire est prêt à prendre la place de ces policiers?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs