Accueil Culture Scènes

Une «Sonnambula» onirique à l’Opéra royal de Wallonie-Liège

Imaginée il y a trois ans, la production signée Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey retrouve enfin la scène de l’ORW en ce mois de janvier. Une œuvre transformée en ballet, qui crée de nouveaux imaginaires.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Le projet est ambitieux : transformer La Sonnambula, opéra emblématique de Vincenzo Bellini, en ballet. Mêler danse, chant mais aussi images, dans un même mouvement et dans un élan commun. « D’abord, la musique avant toute chose. Puis, à la recherche de “l’étoffe dont sont faits les rêves”, Michèle Anne et moi avons voulu créer une résonance chorégraphique, cinématographique et visuelle à la musique de Bellini. La danse et les images sont un écho à l’interprétation des solistes et à l’orchestre », expliquent Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey, metteurs en scène (et chorégraphe pour Michèle Anne De Mey, assistée de Johanne Saunier) de cette nouvelle production à l’Opéra royal de Wallonie-Liège.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs