Accueil Monde Proche-Orient

Inscrire les pasdarans comme terroristes, un coup dur pour le régime iranien

L’Union européenne envisage d’inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des organisations terroristes. Le régime manifeste déjà sa colère. Mais le dossier des otages n’est pas lié, insistent les experts.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Frapper la colonne vertébrale du régime iranien ? L’Union européenne y songe. Les Vingt-Sept envisagent d’inscrire les Gardiens de la révolution sur la liste des organisations terroristes. Après un vote du Parlement européen en ce sens, les ministres européens des Affaires étrangères se retrouvent lundi et la réponse à la répression en Iran sera discutée. Un quatrième paquet de sanctions sera probablement acté, « le plus important » depuis le début du mouvement selon une source européenne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Moreau Jean-louis , mardi 24 janvier 2023, 15:05

    Ce serait bien que Le Soir vérifie l'orthographe dans ses articles...

  • Posté par Patric Stun, mardi 24 janvier 2023, 6:46

    Il est vrai que "l'occident" est le centre du monde. C'est lui qui décide qui est terroriste ou pas.

  • Posté par Moritz Montanez, mardi 24 janvier 2023, 7:28

    Les Iraniens et les Turcs se débrouillent bien aussi dans ce registre, non ?

  • Posté par Aertveld Sophie, dimanche 22 janvier 2023, 19:29

    Le gouvernement des États-Unis n'est pas encore inscrit sur la liste ? Il a pourtant bien plus de victimes à son actif !

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mardi 24 janvier 2023, 6:30

    Ils (les mollahs) cherchent des "porte-parole" avisés pour fustiger le "grand Satan". Vous feriez parfaitement l'affaire, <Aertveld>.

Plus de commentaires

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs