Accueil Sports Tennis

Novak Djokovic s’énerve: «Quand il s’agit d’autres joueurs, ce sont des victimes, mais quand c’est moi…»

Le Serbe est accusé par certains de simuler sa blessure à la cuisse.

Temps de lecture: 2 min

Novak Djokovic, 5e mondial, n’a pas éprouvé de gêne, ni au niveau de la cuisse gauche bandée ni de la part de son adversaire, lundi pour se hisser en quarts de finale de l’Open d’Australie en battant l’Australien Alex De Minaur (24e) 6-2, 6-1, 6-2.

« Je ne peux pas m’excuser de ne pas avoir fait durer le match plus longtemps. Je voulais gagner en trois sets », a lancé le Serbe au public en estimant avoir joué son « meilleur match » depuis le début de la saison.

A le voir jouer comme il a joué lundi, on se dit que seule sa blessure à la cuisse peut l’empêcher de remporter son dixième Open d’Australie dimanche. Et peut-être De Minaur y a-t-il pensé en début de partie quand il a tenté de tenir l’échange et de prendre Djokovic de vitesse. Mais le Serbe a confirmé à l’issue de la rencontre n’avoir « rien senti » à la cuisse. « Aujourd’hui, ça ne s’est pas vu que j’étais blessé », a-t-il même souligné.

Au sujet de cette blessure, alors que certains l’accusent de l’avoir simulée, le Serbe s’est agacé en conférence de presse : « Il n’y a que mes blessures qui sont questionnées. Quand d’autres joueurs sont blessés, ce sont des victimes. Quand c’est moi, je simule… C’est très intéressant. Je ne pense pas devoir prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb