Accueil Sports Football Football à l'étranger Angleterre

Chelsea exploite une faille du fair-play financier pour réaliser son mercato XXL, l’UEFA va changer les règles

Depuis la reprise du club londonien par Todd Boehly l’été dernier, près de 500 millions d’euros ont été dépensés pour renforcer l’effectif.

Temps de lecture: 2 min

Chelsea a lâché 100 millions d’euros pour s’offrir la pépite Mykhailo Mudryk. Et il est loin d’être la seule recrue des Blues cette saison puisque le club a déboursé près de 500 millions d’euros depuis cet été. Un montant astronomique qui devrait encore grimper ces prochains jours et qui pose énormément question. Comment est-il possible que ce mercato XXL respecte les règles du fair-play financier de l’UEFA ? Simple : le club londonien a trouvé une astuce !

Si on s’attarde un peu sur ces gros contrats, on constate rapidement un point étonnant : ils durent six, sept, voire plus de huit ans dans le cas de Mudryk. De cette façon, Chelsea amortit ces sommes colossales sur une plus longue durée et reste dans les clous. Sauf que cette pratique a attiré l’attention des autres clubs de Premier League, qui ont alerté l’UEFA. Face à cette faille clairement exploitée par les Blues depuis l’arrivée de Todd Boehly en juillet, l’instance européenne va changer ses règles, selon The Times.

L’UEFA va tout simplement fixer une limite de cinq ans pour la durée des contrats. Ce changement n’interviendra toutefois pas encore dans cette fenêtre de transferts, ni sur les contrats déjà signés. De quoi laisser encore une semaine à Chelsea pour dépenser presque sans compter. Le club, 10e de Premier League, serait sur la piste de Malo Gusto (OL), Moisés Caicedo (Brighton) et également di Diable rouge Amadou Onana (Everton)

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Angleterre

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb