Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: Alain Maron veut réduire les pesticides dans les espaces privés

Une campagne de sensibilisation sera organisée pour aider les habitants à protéger l’environnement et leur santé.

Temps de lecture: 2 min

Pour renforcer sa politique de réduction des pesticides, le gouvernement voudrait inciter les Bruxellois à trouver des alternances non polluantes.

Depuis 2019, les pesticides ne seront plus utilisés pour l’entretien des espaces publics régionaux et communaux. Leur utilisation est également interdite dans les zones tampons autour des cours d’eau et des surfaces aquatiques.

À lire aussi Les fruits d’automne trop arrosés en pesticides?

Le ministre de l’Environnement Alain Maron veut aussi encourager les gestionnaires d’espaces privés à changer leurs pratiques pour protéger la santé des Bruxellois et notre environnement. Le gouvernement bruxellois a approuvé jeudi 19 janvier le Plan bruxellois de réduction des pesticides 2023-2027, a annoncé M. Maron mardi. Autoriser ou interdire la vente d’un produit relève de la compétence du gouvernement fédéral.

Campagne de sensibilisation

« Réduire l’utilisation des pesticides au profit de méthodes plus respectueuses de l’environnement est essentiel pour améliorer la santé des Bruxellois, en particulier des plus vulnérables, comme les enfants sur les terrains de sport ou les personnes vivant à proximité de parcelles pulvérisées », a-t-il déclaré. « Depuis plusieurs années, la Région s’est engagée dans une gestion écologique des espaces publics. Avec ce plan, nous allons encore plus loin et voulons réduire l’utilisation des pesticides sur les espaces privés également », a expliqué le ministre Ecolo.

Concrètement, pour aider les Bruxellois à utiliser des alternatives non polluantes au jardinage, la Région développera des campagnes de sensibilisation et équipera les différents acteurs. Il y aura des kits pédagogiques et des formations pour répondre à des questions telles que : Comment jardiner autrement ? Quelles sont les alternatives efficaces ? Quelles sont les meilleures plantes à utiliser ? Que pouvez-vous faire avec vos stocks de pesticides ? En outre, Bruxelles Environnement mettra bientôt en ligne des conseils et des tutoriels vidéo pour les professionnels et les particuliers. Les animations guideront les gestionnaires d’espaces privés (par exemple, les gestionnaires de terrains de sport, de copropriétés, d’immeubles de bureaux…) dans leurs efforts pour concevoir et entretenir leurs espaces extérieurs de manière écologique.

Enfin, pour lutter plus efficacement contre les différents polluants qui contiennent des pesticides, le système de surveillance des risques environnementaux (eau, air, sol, production agricole) sera renforcé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 25 janvier 2023, 0:37

    Je propose de ne ramasser les poubelles qu'une fois par mois (pour rester dans l'absurde)...

  • Posté par Ratajczak Alain, mardi 24 janvier 2023, 16:13

    " le gouvernement voudrait inciter les Bruxellois à trouver des alternances non polluantes." Il n'y a plus d’alternatives ?

  • Posté par Deflandre Catherine, mercredi 25 janvier 2023, 7:02

    En français, "alternative" ne devrait pas s'employer au pluriel, mais uniquement au singulier. Le mot alternative existe en anglais et en français avec des sens différents ; c’est pourquoi il est l’objet de confusion. En français, le nom alternative signifie « situation où il faut choisir entre deux possibilités qui s’opposent ». Il est synonyme de dilemme. En anglais, ce nom désigne « une solution de rechange ou de remplacement ». Par conséquent, le nom alternative est un faux ami que l’on évitera d’employer avec le sens anglais de « choix » et de « possibilité ». On ne dira donc pas "envisager plusieurs alternatives" si plus de deux solutions s’offrent à nous.

  • Posté par lambert viviane, mardi 24 janvier 2023, 14:45

    Quel imposteur !

  • Posté par M. G., mardi 24 janvier 2023, 13:01

    Ennuyer "les petits", mais laisser l'industrie continuer à nous tuer à petit feu ....

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo