Accueil Culture Musiques

Les débuts en solitaire de Satchel Hart

Le chanteur bruxellois publie son premier album de synthé-pop, « Things Will Never Be The Same ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Américain par son père (le musicien de Supertramp puis de Crowed House, Mark Hart) et Belge par sa mère (une ex-attachée de presse d’EMI), Satchel Hart a grandi dans la musique, notamment dans cette cabane au fond du jardin à Genval où il réalise en solitaire depuis plus de cinq ans ses premières maquettes. Avec pour résultat, aujourd’hui seulement, à 25 ans, ce premier album de « synthé-pop cosmico-psychédélique » très solaire et dynamique comme peut en livrer son groupe fétiche : Tame Impala.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs