Accueil Société

Noir Jaune Blues: «J’ai envie de dire à De Croo: descends de ton cheval mon grand»

Quelles solutions face à une société profondément divisée entre repli sur soi et volonté de refondation ? La fondation « Ceci n’est pas une crise » propose ses recettes maison. Elles passent par un soutien massif aux mouvements d’éducation permanente et aux associations de terrain.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

L’enquête Noir Jaune Blues conclut à la fragmentation croissante de notre société. En résumé, une majorité de Belges se replient sur eux-mêmes (« retribalisation » 52 %) et s’éloignent toujours plus des institutions démocratiques jugées insuffisamment protectrices face aux diktats de la finance et aux crises majeures qui ont éclaté ces dernières années. 66 % d’entre eux aspirent à une gouvernance autoritaire, pensant qu’un « chef fort », qui n’aurait pas à répondre de ses actes devant un parlement, constitue une alternative viable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par AL291160, jeudi 26 janvier 2023, 12:38

    On nous dit que tout ça est de la faute de la guerre en Ukraine et de la pandémie du COVID. Il faudrait demander aux participants de Davos,vu que c'est eux qui décident de tout.

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 25 janvier 2023, 2:00

    Encore un machin de "fondation" qui a mandaté l'institut bidule pour justifier le bla bla stérile de sondeurs de vide. Basta ! Il y a mieux à faire.

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 25 janvier 2023, 2:13

    Quant

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 25 janvier 2023, 2:13

    "Mais on nous impuissante" Bla bla stérile mais innovateur quand au verbe "impuissanter".

  • Posté par collin liliane, mercredi 25 janvier 2023, 0:31

    "Je n'ai jamais vu qu'une décision gouvernementale était prise en sondant son impact sur quelques cas individuels". La prochaine fois, le gouvernement est prié de prendre une mesure qui ne concernera d'abord que madame Odette et monsieur René afin de les sonder. Et si ce panel (aussi représentatif que celui de cette étude) est content, le gouvernement pourra ensuite l'étendre à l'ensemble de la société :-)

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs