Accueil Médias & Tech

Licenciements chez les Gafam: l’empire est à venir

Google, Facebook, Microsoft, Amazon dégraissent à tour de bras, portant à 200.000 le nombre de pertes d’emploi dans le secteur technologique. En réalité, ils ne font qu’ajuster leur ceinture à leur taille de géant, reposant sur des montagnes de cash.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 6 min

Il fut une époque, pas si lointaine, où les ventes en ligne d’Amazon galopaient au rythme vertigineux de 11.000 dollars par seconde. En ce temps-là, les Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) trustaient à elles cinq près d’un quart de l’indice S & P 500, qui compte donc les 500 plus grandes entreprises cotées à la Bourse de New York. Toutes frôlaient des progressions de revenus à deux chiffres. Apple fracassait la barre des 3.000 milliards de dollars de capitalisation boursière. Microsoft et Amazon ont plus que doublé leur cours en un an. Tandis que Facebook (Meta) injectait sans compter des milliards de dollars dans le métavers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par FALK Robert, mercredi 25 janvier 2023, 10:28

    A noter que le cas de Spotify, une entreprise qui a bâti son business model sur la spoliation systématique des créateurs de contenu qui ont ainsi perdu 90 % de leurs revenus est différent des autres. Comme je l'ai écrit précédemment, nous, les artistes, n'allons pas pleurer les pertes d'emplois dans cette société-voyou.

Aussi en Médias & Tech

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs