Accueil Belgique Politique

Comment le ministre des Finances veut réformer la facture de gaz et d’électricité

Vincent Van Peteghem avance un projet associant le maintien de la TVA à 6 % et une opération sur les accises. A mettre en œuvre dès avril. C’est mieux pour le consommateur eu égard à un possible retour à la TVA à 21 %, mais moins bien par rapport à la situation actuelle. Il faudra convaincre les partenaires Vivaldi…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Le ministre des Finances y croit, les partenaires au gouvernement, on verra. Vincent Van Peteghem explicitait mardi son projet de réforme de la fiscalité sur la facture d’énergie. Son parti, le CD&V, est derrière lui, les autres dans la coalition (PS, Vooruit, Groen, Ecolo, MR, Open VLD) n’ont pas dit oui à ce stade, tous s’expliqueront en kern – comité ministériel restreint –, si ce n’est dans les médias avant cela. En attendant, Vincent Van Peteghem veut, dit-il, « convaincre », il voit « une réforme nécessaire, structurelle, qui permet d’ancrer le taux réduit de TVA égal à 6 % et de mieux protéger la consommation de base des ménages »…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Detez Olivier, mercredi 25 janvier 2023, 13:08

    Une fois encore, comme pour les primes énergies, celui qui se chauffe au gaz bénéficiera de 2 forfaits distincts, alors que celui qui se chauffe à l'électrique sera pleinement pénalisé puisque soumis au seul forfait moyen pour l'électricité et sera donc très vite soumis aux accises pour une grande partie de sa consommation logiquement plus élevée que pour quelqu'un qui se chauffe au gaz ou mazout. C'est hallucinant de bêtise.

  • Posté par Demonte JPCG, mercredi 25 janvier 2023, 11:30

    Il faudrait avant tout définir ce que sont ces consommations moyennes. La moyenne entre la consommation de ceux qui se chauffent au gaz et celle de ceux qui se chauffent par un autre moyen (bois, mazout, électricité) et gardent le gaz pour l'eau et la cuisine ne veux strictement rien dire. De même la consommation d'électricité moyenne est gonflée par ceux qui se chauffent totalement ou partiellement à l'électricité. Donc en basant les accises sur la consommation moyenne tout le monde est perdant soit sur un volet soit sur l'autre. La consommation mixte pour le chauffage étant assez rare. Comme souvent ces 'réformes' visent plus à taxer les moins riches au profit de ces derniers.

  • Posté par Cerf Piet, mercredi 25 janvier 2023, 10:31

    Il serait plus judicieux de supprimer la déductibilité TVA pour les sociétés tout en conservant la déductibilité ISOC. La consommation des ménages est inférieure à 30% de la production, les autres ne paient pas de TVA !

  • Posté par Howdare You, mercredi 25 janvier 2023, 10:13

    La cause première de l'envol des prix de l'électricité n'est pas la guerre en Ukraine, c'est le mécanisme ubuesque de tarification européenne qui par volonté idélogique de libéraliser l'énergie fait en sorte que l'électricité est facturée au coût marginal le plus cher (donc le gaz). L'électricité ne coûte évidemment pas ça aux producteurs en moyenne, en particulier en Belgique ou en France où la part du nucléaire (indépendant du prix du gaz) reste prépondérante. L'Espagne et le Portugal qui sont sortis momentanément de ce système de racket ont pu rétablir un tarif raisonnable sans que ce soit l'Etat qui doivent s'endetter pour remplir les poches des producteurs d'électricité. Le sparadrap proposé par le Gouvernement ne s'attaque pas à cette cause première et continuera à financer les producteurs d'électricité avec les impôts des contribuables.

  • Posté par Szczurko Pascal, mercredi 25 janvier 2023, 14:50

    +2 même

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs