Accueil Société Régions Bruxelles

Quand Mayeur agace Vervoort

Relations tendues entre les deux ténors PS

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Si Laurette Onkelinx (PS) a décidé de ne plus briguer la tête de la commune de Schaerbeek (lire en page 5), c’est peut-être, notamment, parce qu’elle estime qu’elle aura besoin de toute son énergie pour maintenir de la cohérence au sein de ses troupes bruxelloises dans la perspective des élections communales d’octobre 2018 et fédérales de mai 2019. Entre le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur et le ministre-président du gouvernement régional Rudi Vervoort, par exemple. Et la présidente de la Fédération bruxelloise du PS aura fort à faire, si l’on en croit la fermeté des propos de Rudi Vervoort devant le parlement le 28 juin dernier à l’égard, indirectement, d’Yvan Mayeur. Car selon certains observateurs avisés, le style « vanackerien » du bourgmestre de la Ville – Achille Van Acker, Premier ministre de l’après-guerre, était resté célèbre pour sa formule : « J’agis d’abord, je réfléchis ensuite » – commence à en agacer plus d’un au PS bruxellois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs