Accueil Guerre en Ukraine

Livraison de chars Leopard 2: la Russie, l’Ukraine, l’Otan réagissent

L’Allemagne a donné son feu vert à la livraison de chars Leopard à l’Ukraine, qui les réclamait avec insistance face à l’invasion russe, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement allemand.

Temps de lecture: 5 min

Sous pression depuis des semaines, le chancelier allemand Olaf Scholz a donné mercredi son aval à l’envoi de chars lourds Leopard 2 à l’Ukraine, qui espère en recevoir « beaucoup », tandis que la Russie a dénoncé une décision « extrêmement dangereuse »

« Le nécessaire pour soutenir l’Ukraine », en empêchant « une escalade »

L’Allemagne fait le « nécessaire » pour soutenir l’Ukraine en autorisant l’envoi de chars Leopard mais veut empêcher une « escalade » du conflit qui déboucherait sur une guerre entre la Russie et l’Otan, a déclaré mercredi le chancelier allemand Olaf Scholz.

« Nous faisons ce qui est nécessaire et possible pour soutenir l’Ukraine, mais nous empêchons en même temps une escalade de la guerre, vers une guerre entre la Russie et l’Otan », a affirmé le dirigeant allemand qui s’exprimait devant le Bundestag juste après avoir donné son feu vert à la livraison de chars Leopard à Kiev.

À lire aussi L’anthropologue Emmanuel Todd: «La Troisième Guerre mondiale a déjà commencé»

La Russie dénonce une « décision extrêmement dangereuse »

L’ambassadeur russe en Allemagne a dénoncé mercredi la décision « extrêmement dangereuse » de Berlin de livrer des chars Leopard à l’Ukraine. « C’est une décision extrêmement dangereuse qui va amener le conflit vers un nouveau niveau de confrontation », a commenté Sergueï Netchaev, selon le compte Telegram de son ambassade.

« Cela nous persuade une fois encore que l’Allemagne, à l’instar de ses alliés les plus proches, ne veut pas d’une solution diplomatique à la crise ukrainienne, et qu’elle veut une escalade permanente », a-t-il dit.

L’ambassadeur russe a également accusé Berlin, à travers ces livraisons de chars, de « revenir sur sa responsabilité historique » pour « les crimes du nazisme » durant la Deuxième guerre mondiale. « Avec l’autorisation du gouvernement allemand, des chars portant des croix allemandes vont une fois encore être envoyés sur le “front de l’Est” ce qui inévitablement va conduire à la mort de soldats russes mais aussi de civils », a-t-il accusé.

« Un premier pas », félicite l’Ukraine

La présidence ukrainienne a salué mercredi « un premier pas » après le feu vert de Berlin à la livraison de 14 chars Leopard tout en exhortant les Occidentaux à lui en fournir bien plus face à l’armée russe.

« Un premier pas a été fait », a commenté sur Telegram Andriï Iermak, le chef de l’administration présidentielle réclamant qu’une « coalition » internationale fournisse des chars lourds à son pays. « Nous avons besoin de beaucoup de Leopards », a-t-il résumé.

L’Otan assure que les chars peuvent aider l’Ukraine à « vaincre »

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a salué mercredi la décision de l’Allemagne de fournir des chars Leopard 2 à l’Ukraine, assurant qu’ils aideront Kiev à l’emporter face aux envahisseurs russes.

« A un moment critique de la guerre lancée par la Russie, ils peuvent aider l’Ukraine à se défendre, à vaincre et à l’emporter en tant que nation indépendante », a-t-il ajouté sur Twitter.

La France « se félicite » du feu vert

La France « se félicite » du feu vert allemand à l’envoi en Ukraine de chars Leopard, estimant qu’il « prolonge et amplifie » le soutien en armement « engagé » par Paris, a déclaré mercredi l’Elysée. Le gouvernement français n’a de son côté pas encore pris de décision au sujet de l’envoi de ses propres chars lourds Leclerc, une hypothèse que le président Emmanuel Macron n’exclut pas.

Sous pression du président ukrainien Volodymyr Zelensky et de ses alliés occidentaux, l’Allemagne a finalement annoncé mercredi qu’elle livrerait à Kiev 14 chars Leopard 2A6, et autorisait les pays européens qui en possèdent à en faire autant. « La France se félicite de la décision allemande qui prolonge et amplifie le soutien que nous avions engagé avec la livraison des AMX10-RC », a réagi l’Elysée.

À lire aussi La «tactique TikTok» des soldats ukrainiens: «Ce réseau social permet de rendre la vérité plus sexy»

Paris avait annoncé le 4 janvier l’envoi de ces « chars de combat légers », suivie dans la foulée par une décision similaire de l’Allemagne et des Etats-Unis. Au sujet des chars Leclerc -un type de matériel comparable au Leopard allemand –, le président Macron a assuré dimanche que « rien » n’était « exclu », mais a émis trois critères : « que ce ne soit pas escalatoire », « que ça puisse apporter un soutien réel et efficace » aux Ukrainiens en tenant compte des délais de formation, et que ça n’affaiblisse pas les capacités de défense françaises.

Selon des responsables français, si les réflexions en cours ont permis d’établir sur le premier point que l’envoi de ce type de chars ne serait pas « escalatoire », les discussions sont toujours en cours sur les deux autres critères. Ces responsables semblent à ce stade réservés sur l’utilité d’envoyer des Leclerc, dont les temps de formation sont longs et qui existent en Europe en nombre beaucoup plus réduit que les Leopard.

Aucune décision sur ce sujet n’est en tout cas attendue à très court terme, prévient-on à Paris.

La France doit par ailleurs accélérer les discussions avec l’Italie pour livrer à l’Ukraine un système de défense sol-air de moyenne portée MAMBA : le ministre français des Armées Sébastien Lecornu se rend vendredi à Rome pour avancer sur ce dossier. Elle étudie aussi la fourniture de batteries de missiles Crotale supplémentaires.

L’Espagne est « disposée » à envoyer des chars

L’Espagne est « disposée » à envoyer des chars lourds Leopard 2 à l’Ukraine et former les soldats ukrainiens à leur utilisation, a assuré mercredi la ministre espagnole de la Défense Margarita Robles après l’annonce du feu vert allemand à leur livraison.

« L’Espagne est disposée » à aider l’Ukraine avec « l’envoi de Leopard », mais aussi en participant à « la formation » des soldats ukrainiens à leur « utilisation » et à leur « maintenance », a assuré Mme Robles dans une déclaration retransmise sur la télévision publique, sans préciser le nombre de chars potentiellement concernés.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 25 janvier 2023, 18:35

    Une certaine fébrilité semble régner à l'Est.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mercredi 25 janvier 2023, 18:55

    En effet, M. Smyers. Et cela est assez "réjouissant" malgré tout.

  • Posté par Lietard Rudy, mercredi 25 janvier 2023, 18:01

    @Dupont Albert, des nazis il y en a encore dans tous les pays et cela durera longtemps. Concernant l'Allemagne, et son accord tardif pour l'envoi de chars, n'oublions pas qu'il y a des millions de Russes qui habitent en Alemande dans l'ex RDA.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mercredi 25 janvier 2023, 18:54

    Un argumentaire plus long et plus détaillé ne "passe" pas ... <Zorro> et son <IA> à nouveau ?

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mercredi 25 janvier 2023, 18:48

    Vous confondez à nouveau russes et russophones...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une