Accueil Société

Les bovins interdits de trempette et de buvette dans les cours d’eau

L’interdiction datait de… 1967. Mais depuis lors, il y a eu de nombreuses dérogations. C’est fini depuis ce 1er janvier, pour des raisons de protection des rivières, à cause des déjections, de l’érosion et du piétinement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

Nos amis les bovidés sont au centre de bien des cibles ces derniers temps. On leur reproche notamment de trop… roter et donc de polluer la planète en émettant du méthane. Leur alimentation devrait idéalement être adaptée pour réduire ces émissions, le maïs étant par exemple plus gazogène que l’herbe. Un problème mondial. Par ailleurs, en Région wallonne, depuis ce 1er janvier, il leur est interdit d’aller s’abreuver ou de prendre le frais dans les rivières de 1re, 2e et 3e catégorie. Les nuisances sont ici d’un autre ordre : érosion des berges, pollution de l’eau (parfois de baignade en aval) avec eutrophisation à cause de leurs déjections, piétinement, colmatage et envasement du fond des cours d’eau avec en conclusion, la mise en péril de la biodiversité, que ce soit la flore ou la faune.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs