Accueil Léna

Gaz: la Norvège doit-elle partager avec l’Ukraine la richesse amassée en ces temps de guerre?

Grâce au pétrole et au gaz, la Norvège est un pays très prospère. Du fait de la guerre en Ukraine, le fonds pétrolier du pays enregistre des bénéfices records, ouvrant du même coup un débat d’ordre moral : la Norvège ne devrait-elle pas apporter une aide financière à l’Ukraine ?

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Jamais la Norvège n’avait encore occupé une place aussi importante en Europe. Pour autant, les relations qu’elle entretient avec les pays voisins sont mises à rude épreuve. En effet, la Norvège possède quelque chose dont l’Europe a désespérément besoin : du gaz naturel. Etant donné que l’Europe veut s’affranchir de sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, elle est de plus en plus dépendante des Scandinaves. Entre-temps, ceux-ci ont ravi à la Russie le statut de fournisseur principal de gaz en Europe.

En ces temps de guerre, les prix du marché de l’énergie ont tellement augmenté que les Norvégiens enregistrent des bénéfices records. Selon les chiffres publiés par le ministère des Finances fin décembre, le bénéfice attendu pour 2022 s’élèverait à 113 milliards d’euros. Concernant l’année en cours, les prévisions indiquent même des bénéfices de 130 milliards d’euros, soit cinq fois plus qu’en 2021.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par cordier laurent, jeudi 26 janvier 2023, 7:10

    C'est ça l'Europe ! Bravo ! En attendant, le contribuable commence à se poser des questions sur son avenir et, surtout, sur celui de ses enfants !

  • Posté par Coulon Michel, mercredi 25 janvier 2023, 16:04

    quand c'est pour les gros sous et profits, la solidarité entre pays de l'otan a ses limites: la norvege n'a jamais fait de prix "d'ami" pour le gaz livré a ses alliés dans la lutte contre l'invasion russe de l'ukraine

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs