Accueil Ma Santé

Phénomène de Raynaud: quand les doigts deviennent froids et insensibles en hiver

Doigts blancs et engourdis par le froid… Et si le simple fait d’avoir « les mains froides » cachait un trouble de la circulation sanguine ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Froid de canard à l’extérieur. Les mains à l’air. Stupeur, des doigts blancs, voire même un peu gonflés. Ce phénomène médical porte un nom : Raynaud. Les personnes qui en souffrent sont atteintes « d’un vasospasme des extrémités du corps, surtout des doigts », évoque d’emblée le professeur Frédéric Houssiau, interniste rhumatologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc. Sous l’effet du froid, les vaisseaux sanguins se contractent, ce qui engendre « des doigts blancs cadavériques avec une limite tout à fait nette » et un sentiment de main anesthésiée. Plus aucune goutte de sang ne peut se frayer un chemin. Mal oxygénés, les doigts deviennent ensuite bleutés avant de prendre une couleur rougeâtre qui est le signe que les artères se rouvrent et que le sang circule à nouveau.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ma Santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs