Accueil Opinions Chroniques

#visapourlaflandre: parlez-vous la «tussentaal»?

La langue, la langue, la langue. Elle est au centre de toutes les discussions au nord du pays. Le néerlandais, mais aussi son petit bâtard : la « tussentaal » ou langue intermédiaire. Pas de panique. On vous explique tout.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 6 min

Petite devinette : qu’est-ce qu’ont en commun l’enseignement en Flandre, la série historique « Het Verhaal Van Vlaanderen » et « 1985 » la série RTBF/VRT inspirée des tueurs du Brabant wallon ? Un problème avec la langue ! On s’explique.

Depuis près de deux semaines, le ministre de l’enseignement flamand Ben Weyts (N-VA) est au centre d’une gigantesque polémique pour avoir proposé de « punir » les parents qui ne parlent pas suffisamment (bien) le néerlandais à leurs enfants alors que la qualité globale de la connaissance de la langue serait en forte baisse si l’on en croit de récents tests réalisés dans les écoles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par NICODEME CLAUDE, aujourd'hui 12:58

    C'est bien connu: il y a une petite blague racontée par les.... Hollandais: "Combien y a-t-il de flamands (sous-entendu, "dialectes" flamands) , Eh bien il y a autant de flamands (dialectes) que de Flamands (personnes)" . Ceci voulant bien évidemment dire que chaque Flamand (personne) parle un dialecte qui lui est propre... Et ce sont les Hollandais qui le disent... ;-)

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs