Accueil Monde Europe

Guerre en Ukraine: la Russie exclue des commémorations de la libération d’Auschwitz

Le jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février, le musée a qualifié l’attaque russe d’« acte de barbarie ».

Temps de lecture: 2 min

Les représentants de la Russie n’ont pas été invités aux célébrations du 78e anniversaire de la libération par l’Armée Rouge du camp de la mort nazi d’Auschwitz-Birkenau, à la suite de l’agression russe contre l’Ukraine, a annoncé mercredi le musée du site.

« Compte tenu de l’agression contre une Ukraine libre et indépendante, les représentants de la Fédération de Russie n’ont pas été invités à participer à la célébration de l’anniversaire de la libération d’Auschwitz de cette année » qui doit se dérouler ce vendredi, a indiqué à l’AFP Piotr Sawicki, porte-parole du musée.

Jusqu’à présent, la Russie a toujours participé aux cérémonies qui se tiennent chaque année le 27 janvier, son représentant prenant la parole lors de la cérémonie principale.

Selon le directeur du musée, Piotr Cywinski, il était évident qu’il ne pouvait « signer aucune lettre à l’ambassadeur russe sur le ton d’une invitation », dans le contexte du conflit.

« J’espère que cela va changer à l’avenir, mais nous avons un long chemin à parcourir. (…) La Russie aura besoin d’un temps extrêmement long et d’une très profonde introspection après ce conflit pour revenir dans les salons du monde civilisé », a-t-il déclaré, cité par l’agence PAP.

Le jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février, le musée a qualifié l’attaque russe d’« acte de barbarie ».

À lire aussi Shoah: «Le devoir de mémoire a été instrumentalisé»

« Cet acte de barbarie sera jugé par l’histoire, et ses auteurs – il faut l’espérer – par la Cour internationale de justice », avait indiqué le musée sur Twitter.

Construit en Pologne occupée, Auschwitz-Birkenau est le symbole du génocide perpétré par l’Allemagne nazie à l’encontre de six millions de Juifs européens, dont un million est mort dans le camp entre 1940 et 1945, avec plus de 100.000 non-Juifs.

Ce camp où quelque 80.000 Polonais non-juifs, 25.000 Roms et 20.000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort, a été libéré par l’Armée Rouge le 27 janvier 1945.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Patric Stun, jeudi 26 janvier 2023, 7:57

    Bientôt on écrira que ce sont les USA et leurs amis qui ont libérés ce camp. Un peu comme on fait croire que c'est le débarquement en Normandie qui a à lui seul changé le cours de la seconde guerre. Je parie que le chancelier allemand sera assis au premier rang.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 26 janvier 2023, 12:32

    Stun. Le front (allemand) de l'Est a craqué parce qu'Hitler, en particulier à Stalingrad, a présumé largement de l'efficacité de ses troupes dans un hiver 42-43 épouvantable. Comme Napoléon "la veille". Et qu'en outre, il a évidemment du aussi maintenir son engagement à l'Ouest. Point de vue "réécriture de l'histoire", je suppose que vous avez suivi des cours ...

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , jeudi 26 janvier 2023, 10:18

    L'Histoire "non récrite" est en réalité que si le front de l'Est a pu être tenu par les soviétiques, n'en déplaise à l'antiaméricanisme qui fleurit ici ou là, c'est en grande partie dû au colossal approvisionnement en matériel militaire dont a bénéficié l'URSS de la part des USA en application de la loi prêt-bail décidée par Roosevelt dès août 1941 et qui a été absolument déterminant dans l'issue de cette guerre face à Hitler. Quelques chiffres: 13.000 chars d'assaut. 14.000 avions dont nombre de bombardiers. 400.000 jeeps et camions. Des milliers de tonnes de carburant, de denrées alimentaires, de vêtements divers . Une usine Ford construite sur le sol soviétique. Bref l'équivalent de 180 milliards usd d'aides sans lesquelles de l'aveu même de Staline l'URSS aurait à coup sûr perdu la guerre face aux nazis.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 26 janvier 2023, 8:38

    Vous racontez ça à vos voisins aux US?

  • Posté par Bouko Christian, jeudi 26 janvier 2023, 8:34

    Le débarquement de Normandie a changé le cours de la Guerre car il a permis de la rendre moins longue et de ne pas se retrouver sous le joug soviétique car Staline ne s'inquiétait absolument pas du nombre de morts dans ses troupes ; ce que Patton avait bien compris , alors que c'était l'inquiétude permanente d''Eisenhower . De plus les nazis étaient sur le point de développer l'arme nucléaire qui aurait pu équiper leurs missiles V2 et leurs premiers avions à réaction . Les armées soviétiques n'auraient pas eu le temps de détruire les centres de recherche nazis car elles étaient trop loin de leur base et Hitler aurait mis ses "dernières forces " pour défendre ces centres ! Par ailleurs Eisenhower a imposé aux habitants des villes proches des camps d'extermination une "visite" de ceux-ci ; ce que les Soviets n'ont pas fait car ils connaissaient déjà ce genre de camps chez eux !

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une