Accueil La Une Belgique

Il n’y a toujours pas de «plan terrorisme» prévu à Brussels Airport

Il s’est également avéré, lors de l’attentat, qu’il n’y avait qu’un seul chien spécialisé dans la recherche de bombes et d’explosifs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L es plans spécifiques de l’aéroport ont été conçus principalement pour faire face à une catastrophe ’airside’ (crash aérien) », selon les experts de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles. «Ces plans ne comprennent pas de volet spécifiquement consacré au terrorisme».

Un seul chien spécialisé

Un CP-Ops (coordinateur des opérations de secours) a «malheureusement fait défaut le 22 mars à Zaventem et cela a suscité des difficultés en termes de coordination notamment avec les centres d’appel 100/112 de Louvain», selon le rapport des experts.

Le plan particulier d’urgence et d’intervention (PPUI) de l’aéroport prescrit que la BAC (Brussels Airport Company) doive prévenir elle-même les services d’incendie, alors que cela relève légalement de la compétence de la centrale 112.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs