Accueil Belgique Politique

Les bleus discutent du Manifeste libéral: les coulisses…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

Le projet de « Manifeste » libéral a fait l’objet de vives discussions mercredi matin à la Toison d’Or, à Bruxelles, siège du MR. En particulier, le chapitre consacré au sort des institutions francophones a vu les uns et les autres apporter des corrections, des précisions, des nuances… Et ce n’est pas fini. Les bleus veulent atterrir lundi prochain. Entre-temps, on s’échangera les copies, à la recherche d’un consensus. La tendance du « Tout aux Régions » domine ? Ses partisans les plus engagés n’étaient pas au rendez-vous mercredi, ni Pierre-Yves Jeholet ni Jean-Luc Crucke. Ce qui, confie-t-on, a permis aux communautaristes, en tout cas à celles et ceux qui souhaitent maintenir un lien politique structurel entre francophones - un peu beaucoup l’actuelle fédération Wallonie-Bruxelles – de se faire entendre, et de peser dans les choix opérés à ce stade. Vider la Fédération de sa substance ? Transférer l’enseignement et la culture ? On n’y est pas. En tout cas, pas dans le texte. Pas encore.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs