Accueil Les racines élémentaires

Henry Miller: «Je me suis endetté pour le rencontrer»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

«Je me suis endetté pour le rencontrer»

La grande rencontre de la vie de Pascal Vrebos aura été l’auteur américain Henry Miller qu’il a rencontré en Californie, en 1978, quelques mois avant sa mort. Vrebos en a tiré un livre d’entretiens, Une folle semaine avec Henry Miller, publié en 1983 par Le Cri. Pour rencontrer l’auteur de la sulfureuse trilogie La crucifixion en rose (Sexus – Nexus – Plexus), le jeune auteur dut s’endetter!

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les racines élémentaires

Grand format Les Racines élémentaires de David Hockney: «J’ai toujours su que je devais quitter Bradford»

David Hockney nous ouvre les portes de son légendaire refuge normand, où il s’est réinventé durant la pandémie. Le grand maître britannique nous raconte ses jeunes années, sa passion pour les arts, son envol vers New York et Los Angeles, son retour vers le Yorkshire natal… A près de 85 ans, Hockney fume, peint, s’amuse. Et savoure le temps qui reste, « ici et maintenant »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs