Accueil Monde

Le Parlement européen appelle la Birmanie à protéger la minorité persécutée des Rohingyas

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le Parlement européen a appelé jeudi la Birmanie à agir pour mettre un terme à la «répression brutale» et aux «persécutions systématiques» contre la minorité musulmane des Rohingyas, un dossier sur lequel la dirigeante Aung San Suu Kyi devrait intervenir davantage, selon lui.

Les autorités birmanes doivent «protéger les Rohingyas contre toute forme de discrimination» et «mettre un terme à l’impunité pour les violations commises à l’encontre de cette minorité», l’une des «plus persécutées de la planète», affirment les élus européens dans une résolution adoptée à Strasbourg (est de la France).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs