Accueil Société Régions Bruxelles

Des traces d’explosif trouvées dans le sang des kamikazes de Bruxelles

Cette découverte pourrait faciliter les futures enquêtes en lien avec le terrorisme.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 1 min

Des traces de TATP, un explosif primaire, ont été découvertes dans le sang des kamikazes de Maelbeek et de Zaventem, révèle VTM. Selon les enquêteurs belges, cette découverte pourrait représenter une véritable percée pour les futures enquêtes en lien avec le terrorisme.

Il suffirait de prélever un échantillon de sang sur une personne suspectée de terrorisme pour savoir si elle a été en contact direct avec le TATP, produit très utilisé dans la confection de bombes. Cette substance a été utilisée par les terroristes qui se sont fait exploser à Zaventem et Maelbeek le 22 mars dernier, mais aussi par la cellule djihadiste responsable des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs