Accueil La Une Économie

Astrid: 115 millions d’euros sont partis en fumée

Pour se relancer après les critiques du réseau de secours, la société Astrid va récupérer pleinement sa dotation mais devra faire une croix sur une ardoise de 115 millions laissée par les gouvernements précédents.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Critiqué pour avoir été trop vite saturé, le matin du 22 mars, le réseau de secours Astrid s’est retrouvé au cœur de la polémique, lors des séances de la Commission d’enquête parlementaire sur les attentats. Les chiffres sont connus : sur 34.000 tentatives de communication, 8.000 se sont soldées par un échec, dont 7.000 liées à une mauvaise utilisation du système. Mais pour comprendre comment ce réseau, cité en exemple partout dans le monde, a pu soudain devenir l’objet d’un tel discrédit, il faut faire un petit voyage dans le temps.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Guy STASSART, vendredi 8 juillet 2016, 13:10

    Ce réseau radio connait de nombreuses zones noires (pas de connexion) mais ils s'en foutent. Ce n'est pas la vie et la sécurité des décideurs de chez Astrid qui est en jeu.

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs