Accueil Société

Bientôt davantage de criminels expulsés

L’Etat belge pourrait bientôt retirer plus facilement le droit de séjour à des criminels étrangers. Et multiplier ainsi les rapatriements.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Petite victoire pour Theo Francken : le gouvernement a adopté en conseil des ministres une série de mesures qui devraient faciliter le renvoi des criminels étrangers.

Depuis 2005, les ressortissants étrangers étant nés sur le territoire ou arrivés en Belgique avant leurs 12 ans bénéficiaient d’une protection empêchant l’Office des étrangers de leur retirer leur droit de séjour permanent en cas de condamnation criminelle, même grave. Une protection du même type, mais sautant « en cas d’atteinte grave à la sécurité nationale », vaut pour les personnes résidant régulièrement dans le pays depuis 20 ans. Un passe-droit injustifié pour Theo Francken et sa politique de fermeté à l’égard de « ceux qui abusent de notre hospitalité ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs