Accueil Culture Scènes

Patrick de Longrée: «Une magie, un souffle indicible, naît à la nuit tombée»

« Barabbas », « La Reine Margot », « Jésus-Christ Superstar, » « Le Bossu », « Le Nom de la Rose », et bientôt « Amadeus » : En 30 ans, l’abbaye de Villers-la-Ville en a vu de toutes les couleurs. Dans l’ombre de ce succès tenace (20.000 spectateurs par été) se cache Patrick de Longrée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Avec Amadeus de Peter Schaffer qui débute mercredi 13 juillet, les spectacles d’été de Villers-la-Ville fêteront leurs 30 ans mais en réalité, l’histoire remonte un peu plus loin que cela. Alors qu’il n’a que 18 ans et vit avec ses parents à Tourinnes-la-Grosse, Patrick de Longrée entend dire que la gestion du site villersois va être cédée à la province du Brabant Wallon. Passionné de théâtre depuis l’école, le jeune garçon imagine d’emblée créer des spectacles dans les ruines du monastère cistercien et envoie un dossier à la Province. « J’avais 18 ans alors on ne m’a pas pris au sérieux et on a gentiment rangé le dossier dans un tiroir, se souvient le producteur. Mais chaque année, je retapais sur le clou jusqu’à ce qu’un nouveau député m’appelle pour l’aider à mettre en valeur l’abbaye. C’était en 86 et on a fait notre premier spectacle en 87. » Avec Barrabas

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs