Accueil Belgique Politique

Francis Delpérée: «Ajouter un préambule à la Constitution, c’est jeter un doute sur sa validité»

Le député CDH Francis Delpérée met en garde ceux qui veulent inutilement alourdir la Constitution. Et d’accuser : les contestations contre la Constitution sont souvent des contestations de l’État.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La mise au frigo, pour cinq ans, du dossier institutionnel n’empêche pas la commission de révision de la Constitution de la Chambre de phosphorer. C’est que, contrairement à ce qu’on croit parfois, l’institutionnel n’est pas réductible au communautaire… En ce moment, les commissaires s’interrogent ainsi sur l’opportunité de coiffer la Constitution d’un document introductif, d’un préambule, dans lequel on inscrirait certains grands principes, comme la laïcité – ou de la neutralité – de l’État ou l’égalité homme-femme. Le député CDH Francis Delpérée participe à ce brainstorming. Il le juge potentiellement dangereux.

De 1968 à 2007, le Pr Delpérée a enseigné le droit constitutionnel à l’UCL. La Constitution, il l’a donc triturée en tous sens, et sur nombre de sujets « sociétaux » qui agitent actuellement l’opinion, il la juge parfaitement explicite en l’état.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs