Accueil Société

Grève générale: quels sont les impacts de ce lundi à vendredi

Le mouvement du 10 mars a pour but de rappeler aux diverses autorités du pays l’importance des services publics dans la vie du citoyen, déclare la CGSP.

Temps de lecture: 3 min

Du lundi 6 au vendredi 10 mars, les syndicats mèneront une série d’actions qui seront rythmées par des journées thématiques, dédiées, pêle-mêle, aux services de secours, aux droits des femmes ou encore aux pensions, a déclaré à Belga le président de la CGSP, Michel Meyer. Les syndicats veulent dénoncer un sous-financement et un manque de personnel dans plusieurs secteurs.

Le mouvement du 10 mars a pour but de rappeler aux diverses autorités du pays l’importance des services publics dans la vie du citoyen, déclare la CGSP. « A l’aube du contrôle budgétaire, les travailleurs, que l’on disait essentiels lors de la crise du Covid craignent qu’une nouvelle fois la fonction publique ne soit considérée que comme une variable d’ajustement budgétaire. »

« Depuis de nombreuses années, le désinvestissement est la règle tant en moyens de fonctionnement qu’en revalorisation salariale. La dernière révision générale des barèmes au sein de la fonction publique datant du début des années 1990 », dénonce encore le syndicat socialiste.

La journée du 6 mars sera consacrée aux pensions, tandis que celle du mardi sera, quant à elle, réservée aux services de secours. Le 8 mars, à l’occasion de la journée internationale des femmes, la CGSP se joindra à la FGTB pour défendre les droits de la gent féminine. Le 9 mars, le front commun prévoit la distribution de tracts à la population pour sensibiliser celle-ci à l’importance des services publics. Enfin, en guise de bouquet final, la CGSP organise vendredi 10 mars une grève de 24 heures dans tous les services publics.

Quels impacts ?

La grève dans la fonction publique débutera le 9 mars à 22h00 et se terminera 24 heures plus tard. L’action se fera sentir dans les transports publics. Les syndicats socialistes CGSP Cheminots et ACOD Spoor ont confirmé une grève générale sur le rail pour le vendredi 10 mars.

À la Stib, un préavis de grève a également été déposé par le front commun syndical pour le 10 mars. La CGSP et la CSC ont annoncé que le personnel affilié qui participera aux actions du 8 mars sera couvert.

Une grève est également prévue le 8 mars dans les prisons de Lantin, Paifve, Huy et Marneffe.

Il faut aussi s’attendre à des perturbations à la poste. Les administrations, les gares et les hôpitaux seront également touchées par des actions de sensibilisation les 7 et 9 mars.

Les actions prévues incluent également la fermeture de toutes les crèches de la Ville de Liège durant toute la semaine. Des perturbations sont également attendues à la crèche de Herstal, rapporte RTL. Les puéricultrices souhaitent que la difficulté de leur profession soit reconnue, comme l’explique Christophe Kinot, président de la délégation syndicale CSC à la ville de Liège : « Pouvoir aménager des horaires en fonction de l’âge qu’elles atteignent et des problèmes de santé qu’elles peuvent avoir, une prise en compte de la charge psychosociale. Par exemple, le fait d’avoir un réfectoire bien distinct dans les crèches où elles peuvent s’isoler pour manger n’est pas toujours le cas. Donc forcément, quand vous êtes là 8h par jour avec des enfants qui requierent une attention de tous les instants, c’est usant à la fin ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bouko Christian, lundi 6 mars 2023, 11:18

    Si la CGSP veut des services performants qu'elle arrête aussi de soutenir des "travailleurs " totalement incompétents qui refusent d'être mutés dans d'autres services où leur incompétence sera moins dommageable !

  • Posté par Bouko Christian, lundi 6 mars 2023, 14:56

    j'ajouterais travailleurs totalement inaptes et inaptitude dommageable !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko