Accueil Sciences et santé

Sucer son pouce aurait des conséquences positives

Les bébés qui sucent leur pouce ou rongent leurs ongles auraient moins de risque de développer des allergies, selon une étude publiée dans la revue Pediatrics. Ces travaux confirment qu'un exposition précoce aux microbes renforce le système immunitaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Voici une étude qui ne va pas faire plaisir aux orthodontistes. Sucer son pouce - un geste mauvais pour la dentition - ou se ronger les ongles aurait des conséquences positives. Notamment celle de préserver les enfants des allergies, selon une étude menée conjointement par des chercheurs américains et néo-zélandais.

Loin d'encourager ces pratiques qui peuvent causer de nombreuses pathologies dentaires chez l'enfant, les chercheurs ont constaté qu'ils étaient ainsi naturellement exposés précocement à tout type d'allergènes comme la poussière, l'herbe, les poils d'animaux (chien, chat, cheval), la pollution en général. Ainsi, le système immunitaire aurait eu l'occasion de développer des défenses au contact des multiples microbes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs