Accueil Opinions

Carl Devos: «C’est mal parti pour négocier»

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Carl Devos est politologue à l’Université de Gand. Il analyse les propos de Geert Bourgeois sur une révision de la Constitution en 2019.

La sortie de Geert Bourgeois, une surprise ?

Pas vraiment, non. Il est assez logique qu’un ministre-président, nationaliste flamand convaincu de surcroît, vienne avec des revendications et une proposition d’agenda. D’autres l’ont fait avant lui, comme Kris Peeters ou Luc Van den Brande. Mais c’est peut-être plus sensible parce que Bourgeois est N-VA et qu’il y a une omerta communautaire depuis la mise en place du gouvernement fédéral. Il ne faut pas oublier que Geert Bourgeois est un nationaliste flamand de la première heure, c’est lui qui a fondé la N-VA. Ce qu’il a dit dimanche est sans doute le fruit d’une démarche personnelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs