Accueil La Une Opinions

«La robe de Simone Veil m’a redonné la force de vivre»

Simone Jacob, qui deviendra Simone Veil, faisait partie du même convoi que Ginette Kolinka vers Birkenau. Avec Marceline Loridan-Ivens, les trois femmes avaient juré de se retrouver après la guerre si elles s’en sortaient. Elles ne se sont jamais perdues de vue.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Quand vous revenez des camps, à 20 ans, vous ne pesez que 26 kilos…

Maintenant, je connais le poids de mes os… A mon retour des camps, la concierge m’avait prise pour mon petit frère. Je n’ai jamais cherché à savoir qui nous avait dénoncés. Si ça se trouve, j’ai fait des grands sourires à ceux qui l’ont fait. Et j’ai peut-être douté de ceux qui nous ont aidés…

Pendant votre absence, cet appartement était occupé par les collabos…

Ils avaient créé un bureau d’embauche ici, parce qu’il y avait le téléphone. Pour eux, c’était pratique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs