Accueil La Une Culture

«On a fait la première partie des Stones»

Cinquante ans après leurs débuts, les Charlots repartent au combat. Ils seront le 22 juillet aux Francofolies de Spa. Rencontre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Dans les années 70, un quintette de joyeux polissons connaissait, au cinéma comme en musique, une affolante célébrité. Les Charlots étaient des stars. Chacun de leurs films était vu par des millions de spectateurs. Leurs chansons connaissaient des succès populaires retentissants.

Dans ces années-là, les Charlots incarnaient dans une France goguenarde et décontractée un mélange de gaudriole, d’engagements écolos, d’humour potache et d’esprit soixante-huitard. Sur grand écran, ils proposaient quelque chose comme des slapstick parlants mâtinés de rengaines dignes de Maxime Leforestier et Michel Fugain.

Cinquante ans après leur avis de naissance, les Charlots demeurent un attendrissant souvenir, auprès de celles et ceux qui ont connu ces pieds nickelés du rire potache. Mais il faut bien dire que leur postérité s’arrête à peu près là. Car les moins de quarante ans ne les connaissent pas. Déjà que les Inconnus ne parlent plus aux moins de trente ans…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs