Accueil Culture Scènes

Un autre regard sur les histoires belges

La Belgique francophone est plus présente que jamais dans le Festival avec des spectacles très différents. Un point commun : la capacité à nous raconter des histoires sortant de l’ordinaire.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

Un type qui collectionne les croix blanches que l’on scotche sur les scènes de théâtre, ça n’existe que dans les histoires de Patrick Corillon. Ça tombe bien, ce plasticien, auteur, conteur, en raconte quatre à Avignon. Toutes sont issues d’une série de six rassemblées sous le beau titre Les vies en soi. Pour les découvrir, il faut d’abord se rendre au Théâtre des Doms. Là, un peu à l’écart des spectateurs faisant la file pour découvrir les excellents Going Home (en matinée) et Nasha Moskva (en après-midi), une petite société secrète se forme chaque jour. Un signal discret invite à quitter les lieux pour rejoindre, à quelques minutes de là, une toute petite salle où nous attend notre hôte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs