Accueil Belgique

Thalys: les 4 propositions de Koen Geens pour lutter contre le trafic d’armes

La Belgique est accusée d’être une plaque tournante du trafic d’armes illégales en Europe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) a avancé ce lundi quatre points d’action afin de lutter contre le trafic d’armes en Belgique, après l’attentat déjoué vendredi dans un train Thalys. Il demande notamment une meilleure collaboration au sein de l’Union européenne, mais aussi la remise sur pieds du comité de coordination interdépartemental de lutte contre les transferts d’armes illégaux. Après l’attentat déjoué de vendredi, la Belgique est pointée comme plaque tournante du commerce illégal d’armes sur la scène internationale.

1. Une meilleure collaboration européenne

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs