Accueil Société

François De Smet: «La peur d’un afflux de migrants ne doit pas empêcher le respect de leurs droits fondamentaux»

Myria, le centre fédéral migration a dressé le bilan d’une année migratoire hors-norme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Myria, le Centre fédéral de la migration a publié ce mardi son rapport annuel, chiffres à l’appui. Le document, très étayé, qui compile les données européennes et belges dresse une analyse critique et un certain nombre de recommandations adressées au gouvernement et aux administrations. Tout n’est pas noir : le centre salue les efforts de la Belgique pour adapter la capacité d’accueil au plus fort de la crise. Mais l’échec du système de solidarité européen de relocalisations/réinstallations, comme la politique de découragement menée par la Belgique à l’égard des demandeurs d’asile sont largement critiqués. Explications de François De Smet, le directeur de Myria.

Vous vous montrez très critique vis-à-vis de la politique migratoire belge.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs