Accueil Belgique Politique

Sept jours pour définir un métier lourd

Daniel Bacquelaine, ministre des Pensions, a chargé les partenaires sociaux de définir les métiers lourds. Le ministre veut un accord pour le 19 juillet. On n’y est pas encore…

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Pincez-vous. Et plutôt deux fois qu’une. Voilà que les syndicats sont sur la même longueur d’onde que le gouvernement Michel dans le dossier des métiers lourds. Plus surprenant, ce sont les fédérations patronales qui jouent ici les trouble-fête. Réunis ce mardi après-midi pour tenter de s’entendre sur une définition d’un « métier pénible », les partenaires sociaux se sont quittés sans accord. Ils se reverront mardi prochain, date limite fixée par le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), pour aboutir. Et l’échéance sera difficilement tenable. « La fumée n’est ni noire ni blanche. Mais l’intention est toujours d’aboutir le 19 juillet. Et il y a une volonté d’avancer », nous glisse une source. « Je suis optimiste, mais ce sera très difficile », lâche un second interlocuteur. « Les positions sont encore très éloignées les unes des autres », confie un troisième, plus pessimiste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs