Accueil Société

Nassonia séduit Nassogne, mais tout n’est pas éclairci

Les habitants de Nassogne voient d’un œil plutôt positif la perspective du projet Nassonia. Mais, havre de paix, la commune entend le rester. Et ne veut pas voir galvauder son patrimoine : la forêt.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

A la sortie de Nassogne, au bord de la route qui mène à la barrière de Champlon, le panneau claque comme un coup de fouet : « Non à Nassonia ». Et plus loin : « Nos enfants et petits-enfants ne doivent pas payer la dette écologique de Pairi Daiza ! » ». Bienvenue dans le village des irréductibles Gaulois ? Les apparences sont trompeuses. L’annonce du projet d’Eric Domb et de la Fondation Pairi Daiza de louer à très long terme 1.500 hectares de forêt communale pour les « rendre à la nature » est en réalité plutôt bien accueillie par les habitants. Même si de nombreuses questions subsistent. Les deux panneaux de protestation, placés par le garde d’une chasse privée sont la seule (mais très visible) expression publique d’une franche opposition. « Pas une bonne idée, grommelle un habitant. Révéler un conflit, ce n’est jamais bon pour personne. Et entêtement n’est pas raison ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs