Accueil La Une Monde

Amnesty dénonce une «multiplication des disparitions forcées» en Égypte

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Amnesty international a dénoncé mercredi « une multiplication des disparitions forcées sans précédent » en Égypte et le recours à la torture pour « éliminer la contestation pacifique », appelant la communauté internationale à faire pression sur les autorités pour faire cesser ces violations.

Le président Abdel Fattah al-Sissi est régulièrement accusé par les organisations internationales des droits de l’Homme d’avoir instauré un pouvoir ultra-répressif en Égypte depuis qu’il a destitué en 2013 son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs