Accueil Société

Les étudiants ne devront plus réussir pour obtenir une bourse

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, et le président de la FEF, Brieuc Wathelet, ont présenté ensemble une mesure qui modifie les critères d’octroi des bourses d’études. Dès septembre, les étudiants précarisés ne verront plus l’octroi de leur bourse conditionné par leur réussite.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Georges Sironval, jeudi 14 juillet 2016, 9:17

    Le contenu de l'article doit être nuancé. Pour continuer à recevoir une bourse, l'étudiant devra être finançable, et donc être en situation de réussite... Ce n'est pas tout à fait la même chose. Mais j'applaudis l'initiative.

  • Posté par Fernand Stenuit, mercredi 13 juillet 2016, 20:43

    Cette proposition n'a t-elle pas des relents discriminatoires ??? Un étudiant prétendu pauvre pourra continuer à ses études aux frais de la société , alors qu'un moins pauvre sera éliminé.

  • Posté par Alain Monsieur, mercredi 13 juillet 2016, 19:30

    Donc, combien de temps pourront-ils rester étudiants sans diplômes mais AVEC bourse. Quand ils passeront dans le privé (avec ou sans diplôme), pourront-ils également percevoir leur traitement sans prestation ? Les parents non précarisés qui, faute de résultats de leur rejeton, finissent par ne plus pouvoir payer les études à fonds perdus, seront-il obligés d'adopter, à leur charge, la même politique que celle en vigueur pour les enfants de parents précarisés ?

  • Posté par William De Meulenaere, mercredi 13 juillet 2016, 19:20

    Que le ministre commence par contrôler à qui sont attribuées les bourses d'études. Ce ne sont souvent pas les "étudiants issus de milieux défavorisés" qui bénéficient des bourses, mais ceux dont les parents ont trouvé la bonne arnaque pour remplir le formulaire de demande.

  • Posté par Daniel De Mol, mercredi 13 juillet 2016, 19:14

    Bonne idée ! Commençons tôt l'apprentissage de l'assistanat. Il y aurait plus simple : les mettre dès le CEB au chômage !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs