Accueil Société

Le directeur pourra changer d’école plus facilement

Un décret renforce la mobilité d’un réseau à l’autre pour le chef d’établissement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

C’est connu : le métier d’enseignant condamne à ce qu’on appelle une « carrière plane. »

Les possibilités de promotion sont rares. Grosso-modo, il n’y en a qu’une : c’est la fonction de directeur.

Et pourtant, trouver un directeur d’école n’est pas facile. Les vocations sont rares, surtout dans l’enseignement fondamental. Dans le secondaire, un chef d’établissement est entouré – il bénéficie d’une équipe plus ou moins étoffée. Dans le fondamental, ce n’est pas le cas. La Communauté française finance une personne par 1.000 élèves. Autant dire que, dans les faits, et vu la taille des établissements, le directeur n’est souvent soutenu que par un temps (très) partiel – un mi-temps, un tiers-temps, voire moins.

Ceci explique pourquoi la fonction de directeur attire peu – elle tourne au sacerdoce.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs