Accueil Monde États-Unis

Un étudiant américain retrouvé mort après avoir blessé deux personnes

Le suspect a été identifié comme étant Austin Lyle, 17 ans, a déclaré le bureau du coroner du comté de Park, selon NBC News.

Temps de lecture: 2 min

Un étudiant recherché après avoir tiré sur deux membres du personnel de son établissement scolaire à Denver dans l’Etat du Colorado (ouest) a été retrouvé mort dans un comté voisin, ont rapporté jeudi les médias américains, citant les autorités.

Le suspect a été identifié comme étant Austin Lyle, 17 ans, a déclaré le bureau du coroner du comté de Park, selon NBC News.

L’élève a dégainé une arme au moment d’une fouille à l’entrée de son lycée East High School de Denver mercredi en début de matinée.

Réagissant à un appel d’urgence, la police et les secours « sont très vite arrivés sur les lieux et ont découvert deux hommes adultes souffrant de blessures par balle », a raconté le chef de la police de Denver, Ron Thomas.

Les deux blessés, dont l’un grièvement, ont été hospitalisés.

Le département de la police de Denver avait annoncé mercredi soir qu’un corps, qui n’avait pas été initialement identifié, avait été retrouvé à proximité du véhicule d’Austin Lyle dans le comté de Park, au sud-ouest de Denver.

Le bureau de médecine légale du comté a souligné qu’une enquête sur la mort (du suspect) était en cours et que de plus amples détails ne seraient pas communiqués tant qu’une autopsie n’aurait pas été effectuée, a rapporté NBC.

Le véhicule de l’adolescent a été retrouvé peu avant 16h30 (22h30 GMT), a expliqué la police, selon le journal local The Denver Post.

Le corps a été découvert environ quatre heures plus tard, à 320 mètres du véhicule, a révélé le shérif du comté de Park, Tom McGraw, cité dans le Post.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Moscou visée par une attaque de drones: les Etats-Unis et la Russie réagissent

Les Etats-Unis ont rappelé qu’ils ne soutenaient pas les attaques contre le territoire russe. De son côté, Vladimir Poutine a accusé l’Ukraine de chercher à «terrifier» les Russes et «intimider les citoyens russes», tout en se disant «satisfait» de la défense antiaérienne russe qui a intercepté les drones.
Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une