Accueil Monde

Theresa May, une Première ministre éprise de justice sociale

Theresa May était attendue ce mercredi soir à Downing Street comme l’exécutrice du Brexit. Mais c’est prônant l’unité entre les citoyens que la nouvelle cheffe du gouvernement britannique s’est présentée aux Britanniques peu après 18 heures.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’ex-ministre de l’Intérieur de David Cameron a rendu brièvement hommage à son prédécesseur avant de se lancer dans un discours qui a laissé bouche bée nombre de commentateurs politiques.

« Tout le monde ne le sait pas mais le nom complet de mon parti est le parti conservateur et unioniste », a affirmé Mme May, visiblement déterminée à écrire un nouveau chapitre de l’histoire du parti conservateur. « Nous croyons à l’union des nations qui forment le Royaume-Uni mais aussi à l’unité entre tous nos citoyens », a-t-elle ajouté, en préambule d’une déclaration très radicale et très inattendue venant d’une responsable politique conservatrice outre-Manche.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs