Accueil Monde Union européenne

La Commission européenne veut enrayer le «shopping au meilleur asile»

L’exécutif bruxellois met sur la table trois nouveaux textes visant à harmoniser les critères, les procédures et les conditions de l’asile en Europe

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

C’est un tour de vis, feutré mais ferme, sur la politique européenne de l’asile que la Commission européenne vient de mettre sur la table mercredi. Les États membres, qui avec le Parlement européen devront approuver ces propositions, devraient les voir arriver avec satisfaction. Avec trois propositions législatives, dont deux règlements qui ne nécessitent donc pas de transposition dans les lois nationales, l’exécutif européen veut en effet amplement harmoniser les procédures d’asile à l’échelle. L’objectif patent principal : décourager auprès des candidats réfugiés le « shopping » aux pays les plus favorables, et les mouvements secondaires, c’est-à-dire la pratique qui consiste pour un candidat à l’asile à quitter un premier pays où il a introduit une demande pour se déplacer vers un autre État de la zone Schengen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs