Accueil La Une Culture

Hervé Di Rosa a l’art modeste

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 1 min

Né à Sète en 1959, Hervé Di Rosa est le fondateur de l’Art modeste.

Dans son œuvre, il pirate l’imagerie et les couleurs du 9e Art pour bousculer les cerveaux fatigués de l’art contemporain aux pinceaux ou aux marqueurs. Il griffe des toiles de huit mètres de large sur trois mètres de haut. Il plastique des sculptures dans la résine peinte. Son art teinté d’humour universel se rit des maux de l’humanité. Sa palette vagabonde du trait simple et incisif des dessinateurs de presse à la virtuosité des grands maîtres. Il combat les étiquettes et les conventions, milite en faveur des cultures populaires. «   L’art existait bien avant moi , dit-il, sur les murs, sur la table, dans les bistrots, au quotidien. Le plus important est de remuer la fourmilière, de ne pas rentrer dans le rang ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs