Accueil Culture Cinéma

«Donjons et Dragons»: une barbare, un paladin, un voleur…

La transposition des jeux au grand écran : gros dossier ! Où l’on dénombre plus de ratages que de réussites. Cette fois, c’est l’ultra classique « Donjons et Dragons » qui a fait l’objet d’une nouvelle tentative…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le principe est simple : les joueurs endossent chacun le costume d’un personnage bien précis et, sous la houlette d’un maître du jeu (ou maître du donjon), s’embarquent dans l’aventure pleine des péripéties qu’il a imaginée pour eux. C’est ce qu’on appelle un « jeu de rôle »… Si Donjons et Dragons , né en 1974 des œuvres des Américains Gary Gygax et Dave Arneson, n’invente pas la formule, il est le premier à se pratiquer sur table.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs