Accueil Opinions

Le salut des survivants aux descendants des «Justes»

Des enfants cachés dans le domaine de Beloeil durant la guerre ont reçu avec émotion les descendants du prince Eugène de Ligne et de la princesse Philippine, qui les hébergèrent.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 5 min

Il y a une semaine à peine, personne n’aurait pu imaginer que le château de Beloeil figurait à l’avant-plan de l’actualité israélienne. C’est pourtant ce qui s’est passé mercredi lorsque le président de l’Etat hébreu a reçu dans sa résidence les nombreux descendants du prince Eugène de Ligne et de la princesse Philippine qui ont, pendant la Deuxième Guerre mondiale, sauvé au moins quarante-quatre enfants juifs des griffes des nazis.

Après la guerre, Eugène de Ligne a poursuivi une longue carrière d’ambassadeur de Belgique en Inde et en Espagne. Mais l’un des titres dont il était le plus fier était sans conteste celui de « Juste parmi les nations » qui lui fut décerné ainsi qu’à son épouse en 1975 par Yad Vashem, l’institut créé à Jérusalem en 1953 pour perpétuer la mémoire de l’Holocauste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs