Accueil Belgique Politique

Jan Jambon après les attentats à Nice: «Le 21 juillet ne sera pas annulé»

Le ministre de l’Intérieur et le Premier ministre Charles Michel se sont exprimés au lendemain de l’attentat à Nice qui a fait au moins 84 morts le long de la Promenade des Anglais.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Au lendemain de l’attentat à Nice qui a fait au moins 84 morts, Charles Michel et Jan Jambon se sont exprimés ce vendredi matin au micro de la RTBF. «  Je suis horrifié par les images que nous avons vues, par ce drame, par les familles qui sont dramatiquement affectées  », a commenté le Premier ministre d’une voix grave.

Un double symbole

Même ton pour son ministre de l’Intérieur : «  C’est un acte terroriste avec une double symbolique, puisqu’il s’agit de la fête nationale française et la Promenade des Anglais, qui est le symbole des vacances et du luxe à l’européenne  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Alain Monsieur, vendredi 15 juillet 2016, 10:39

    On ne peut pas annuler le 21 juillet comme on ne peut "annuler de vivre". La menace est pourtant bien là mais il faut "vivre avec", accepter l'inacceptable : le risque d'être balayé d'un coup. Nous devenons tous, petit à petit, des combattants silencieux de notre société démocratique, libre et multi-ethnique. Nos armes : notre simple présence dans nos activités quotidiennes.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs