Accueil Société Régions Brabant wallon

Wallonie: une maternité suspend ses activités faute de sages-femmes

Un communiqué du Centre de santé des Fagnes, à Chimay, annonce suspendre ses activités en raison d’un absentéisme trop élevé au sein du personnel des sages-femmes.

Temps de lecture: 2 min

La maternité du Centre de santé des Fagnes, à Chimay, suspend ses activités du 11 avril au 30 juin en raison d’un absentéisme trop élevé au sein du personnel des sages-femmes, selon un communiqué de l’hôpital diffusé jeudi. Les consultations périnatales sont maintenues, mais une trentaine de personnes qui devaient accoucher sur place seront dirigées ailleurs.

Sur 12 sages-femmes, cinq partent en congé de maternité. Or il manque six équivalents temps plein dans l’équipe pour faire tourner le service. Dans ces conditions, une suspension des activités était nécessaire afin de trouver une solution à long terme, explique Frédéric Dubois, responsable de la communication pour le réseau HUmami Santé Charleroi-Chimay.

En cause, une pénurie criante visant les métiers d’infirmière et de sage-femme en Belgique et plus largement en Europe. « L’hôpital de Chimay est isolé géographiquement, ce qui rend les recrutements encore plus difficiles », dit Frédéric Dubois.

Le Centre de santé des Fagnes a d’abord envisagé de faire venir des sages-femmes de l’hôpital de Charleroi, mais ce dernier travaille aussi à flux tendus. Le recours à l’intérim a été une autre piste infructueuse.

Un marché public a par ailleurs été lancé afin de désigner une société de recrutement chargée de dégoter les perles rares. La mission s’étalera sur quatre ans. La société désignée se tournera notamment vers des pays étrangers à équivalence de diplôme. L’hôpital de Chimay a déjà démarché des pays comme le Liban, avec jusqu’ici « très peu de retours ».

« Des contacts ont été pris avec l’AViQ (Agence wallonne pour une vie de qualité, NDLR), l’ARS des Hauts-de-France et les hôpitaux transfrontaliers français. Les procédures avec le Centre Hospitalier de Fourmies et, en cas de grossesse à haut risque, le CHU de Charleroi, sont déjà établies pour accueillir dans les meilleures conditions » les parturientes, déclare l’hôpital de Chimay dans un communiqué.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Durieux Karine, vendredi 7 avril 2023, 13:52

    Je trouve le terme "absentéisme" choquant dans ce contexte, étant donné sa connotation négative.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 6 avril 2023, 13:37

    N'en formons-nous pas suffisamment ou leur demi-vie devient de plus en plus courte ? Sans parler de cette sorte d'ironie dramatique qui met en congé de maternité la moitié des sages-femmes du service ...

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 6 avril 2023, 12:19

    Allez Magnette , sors nous une pirouette?

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo